top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurAssoziation:E

Who Cares? Ateliers Care

Dernière mise à jour : 17 nov. 2023

Concept d'ateliers de recherche et d'éducation sur les questions de soin collectifs et de création de relations de soins. En lire plus (anglais)


"Eva Illouz estime que l'amour est aujourd'hui plus qu'un idéal culturel, c'est une base sociale du soi, dans le sens où la manière dont nous faisons l'expérience de l'amour romantique est si importante pour notre valeur et notre estime de soi. C'est pour cette raison que nous dépendons à nouveau, et plus que jamais, de l'éthique dans les relations sexuelles et émotionnelles", constate-t-elle. Parce que nous sommes si vulnérables dans les relations intimes, parce que nous nous ouvrons aux gens, que nous leur faisons confiance et que nous dépendons d'eux, nous avons besoin d'une éthique dans ce domaine, sur la base de laquelle nous orientons nos actions. [...] Cette responsabilité s'applique à mes propres actions dans ma relation, mais aussi à ma réaction face à des circonstances que je n'ai pas délibérément initiées. [...|"

Şeyda Kurt : Tendresse radicale, p. 196


"TENDANCE. Plaisir, mais aussi examen inquiétant des gestes tendres de l'objet aimé, dans la mesure où le sujet comprend qu'il n'en a pas le privilège". Roland Barthes


“De la rue à la maison, l’espace domestique ne doit pas non plus se dérober à nos tentacules. Ses racines sont si profondes qu’on l’a décrété impossible à desceller, la maison comme norme devenant par cette opération la maison comme fait, comme donné impossible à refaçonner. Le « réalisme domestique », abrutissant, n’a pas sa place dans notre horizon. Bâtissons des maisons augmentées de laboratoires communs, de médias communautaires et d’équipements techniques ! [...] La tâche qui nous attend est double, et notre vision nécessairement stéréoscopique : nous devons concevoir une économie qui affranchit le travail reproductif et la vie de famille, tout en construisant des modèles de familialité dégagés de la corvée abrutissante du travail salarié.”

Laboria Cuboniks: Manifeste Xénofeministe, 0x15



Who cares est une offre éducative et un service d'accueil pour les groupes dans lesquels les personnes s'occupent les unes des autres et souhaitent profiter des connaissances acquises dans le cadre de la recherche sur le travail (de reproduction) et sur le genre. Who Cares est conçu pour et conçoit des espaces sociaux dans lesquels les personnes développent des approches émancipatrices pour la gestion pratique du travail du soin et du lien. Un accent particulier est mis sur le travail de care psychique. Who Cares est également conçu comme un programme de prévention contre le surmenage psychique et est développé en étroite collaboration avec des psychologues et des psychiatres.


Dans le cadre d'un atelier de recherche et d'éducation, il est possible d'expérimenter et de réfléchir à différentes approches dans l'esprit d'un mode de relation radicalement tendre. Des pédagogues, des sociologues et d'autres experts aident à comprendre, à prévenir et à surmonter des problématiques connues, qui ne sont qu'apparemment individuelles ou qui se présentent comme individuelles dans le domaine du travail de care. Les tâches de soins perçues individuellement de manière différente peuvent être reconnues et critiquées comme étant structurées par la domination ; l'immédiateté patriarcale, sexiste, racialisante et capitaliste peut être dénaturalisée.


En outre, les différents collectifs peuvent échanger entre eux par le biais de l'atelier de soins et au-delà, afin de partager leurs expériences et d'établir un lien avec la dimension sociale des soins (défaillants) et de la reproduction individuelle/collective. L'accent sera mis sur les questions de collectivisation qui dépassent les limites subjectives des relations amicales tout en ayant pour objectif la réalisation de la liberté des individus.


Face à l'aggravation des situations de détresse sociale, Who cares crée une offre éducative qui aide les gens à aborder collectivement les questions de reproduction et de soins privés. L'objectif est de rendre possible la capacité d'action individuelle dans des relations solidaires et tendres - et de rendre ainsi les perspectives d'une bonne vie autodéterminée accessibles à tous, au-delà de la dépendance aux concepts familiaux structurés de manière patriarcale d'une part et de l'isolement lié au travail et de l'externalisation raciste et machiste du care d'autre part.



Comment mettre en pratique les connaissances et les techniques de la sociologie du travail, de la famille et du genre ? Comment pouvons-nous créer une sécurité sociale collective pour nous, les individus, contre la tendance déstabilisante de la concurrence et de la précarité ?


Comment rendre les relations tendres sans rendre le travail de care incertain ?


Comment une forme générale et socialement obligatoire de soins peut-elle prendre forme, en tenant compte des amitiés existantes et d'autres formes de relations classiques et en se référant aux développements scientifiques et politiques progressistes ?


Comment réussir à négocier une éthique de l'intimité dans les cercles d'amis, les familles et autres groupes de référence ?


Comment créer des contextes collectifs dans lesquels nous nous engageons à être là les uns pour les autres, sans que les individus ne soient trop sollicités ?


Comment gérer les conflits de manière radicalement tendre ?


Comment rendre collective la reconnaissance, la remise en question et la défense des limites personnelles ?


Comment pouvons-nous nous aider mutuellement à gérer nos incertitudes ? Et supporter les contradictions de nos besoins et de nos désirs ?


Comment négocier collectivement les normes de soin et de responsabilité ?


Comment créer des structures de soin collectives et réflexives qui n'empêchent pas l'anonymat volontaire ?



N'hésitez pas à nous contacter si vous êtes intéressé*e*s par un échange sur ces thèmes.

info@assoziation-e.org



4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Assoziation:E Festival

A la fin de l'été à Munich, nous vous invitons à vous associer à des perspectives d'émancipation. Avant tout, nous sommes curieux les uns des autres & de nos expériences. Qu'est-ce qui se passe dans l

Assoziation:E:n

Assoziation:E:n est un format qui offre une plate-forme aux personnes ayant des aspirations critiques et émancipatrices : échanger des perspectives, élaborer des points de vue communs et faire en sort

La Psyché et la Vie Quotidienne

Pour une compréhension tendre de nos états psychiques, des attributions et des effets du quotidien sur la psyché. La maladie mentale et notre compréhension de celle-ci ont tendance à être à la fois ba

Comments


bottom of page